L’oraison funèbre d’un griot (Chanson d’une colombe)

Les mines d’uranium avancent, les champs d’olivier reculent

Les fers se liquéfient, se forgent et d’un coup tout bascule.

La violence à l’horizon, comme les nuages précèdent l’orage

Des képis innocents expédiés au bout du monde avec courage.

 

Ou vais-je me poser ? Vers qui vais-je m’envoler ?

Si le monde entier devient tyran sur mon parcours ?

J’ai besoin d’un repos sur une branche d’olivier.

 

C’est vrai, nous disons tous avoir la foi en un monde meilleur

Mais la flamme de la foi attise la colère des pyromanes haineux.

Ce monde, qui nous appartient tous d’ailleurs, venant d’ailleurs,

Est presque désormais sous contrôle des manipulateurs véreux..

 

Ou vais-je me poser ? Vers qui vais-je m’envoler ?

Si le monde entier devient tyran sur mon parcours ?

J’ai besoin d’un repos sur une branche d’olivier.

 

Pour une question d’intérêt égoïste les F16 prennent du service,

Au lieu de s’asseoir et discuter des ententes et désaccords.

Cette poudre noir assassine d’Hiroshima d’autre fois devient un vice

Les violons de la symphonie perdent donc peu à peu leurs accords.

Comment a-t-on perdu le nord à ce point ?

Ou vais-je me poser ? Vers qui vais-je m’envoler ?

Si le monde entier devient tyran sur mon parcours ?

J’ai besoin d’un repos sur une branche d’olivier.

 

Si pour faire entendre ma voix, je dois verser autant de sang

Est-ce alors l’authentique; d’Allah le miséricordieux ? Bon sang !

Si je déclare la guerre à mon semblable humain pour une religion

Qu’a-t-elle fait cette fille innocente  des contrés lointains de Chibok?

 

Ou vais-je me poser ? Vers qui vais-je m’envoler ?

Si le monde entier devient tyran sur mon parcours ?

J’ai besoin d’un repos sur une branche d’olivier.

 

Le cœur du soldat devient insensible aux pleurs de l’orphelin

Et de l’autre côté, les hors la loi guettent comme des félins.

Je vois l’orage venir, si le géant SAM ne retire pas ces canaux

Je vois l’orage venir, si le nain des barbelés ne recule pas.

 

Ou vais-je me poser ? Vers qui vais-je m’envoler ?

Si le monde entier devient tyran sur mon parcours ?

J’ai besoin d’un repos sur une branche d’olivier.

Voici donc je vous offre un rameau d’olivier

Vivons nos différences ! Enrichissons-nous des désaccords !

Mais à la fin nous devons tous nous mettre d’accord

Oui ! Car de toutes les façons nous n’avons qu’un seul monde

Et comme le griot, personne ne s’en sortira vivant.

The following two tabs change content below.
adoboeelom
Jeune togolais et entrepreneur,Elom est titulaire d'une licence en Lettre, Langue et Art. Mordu des Tics même Louis Pasteur n'a pas su me guérir. Libre penseur; audacieux et déjanté, l'imagination reste ma seule vaccination.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *